Recrutement à l’américaine

April 6, 2011

On vient d’avoir 2 week-ends de recrutement pour les futurs étudiants en thèse dans le département de chimie. Une fois admis, les étudiants sont invités à visiter les différentes universités qui les intéressent et doivent faire leur choix. Enfin cela n’est valable que pour les étudiants vivant déjà aux USA, ils n’invitent pas ceux à l’étranger, de toutes façons ils ont déjà trop de chinois et d’indiens qui veulent venir…

La concurrence est dure pour attirer les meilleurs étudiants, surtout que le département de chimie à OSU est un peu descendu dans le classement ces dernières années, surtout à cause de la section organique qui a perdu beaucoup de professeurs renommés (3 sont partis en retraite). Il y a aussi le problème de l’enseignement dans la section organique: les chargés de TP et TD enseignent 12 heures par semaine, 2 fois plus qu’il y a 2 ans et beaucoup plus que dans les autres universités, pour un salaire pas forcément plus élevé. Et qu’il reste moins de temps pour s’occuper de sa recherche dans le labo.

Alors comment leur donner envie de venir?

Il y a la méthode classique qui durent depuis des années: Les étudiants invités ne payent rien, l’hôtel, les repas et les déplacements sont payés par le département. Et on passe le weekend à leur montrer à quel point OSU et le département de chimie sont les meilleurs. Le vendredi soir, les groupes présentent leur recherche sur des posters, suivi par un dîner offert, et les futures recrues ont le droit à un discours très flatteur sur les divers groupes de recherche (Will et Sean sont devenus des experts dans l’art du recrutement). Même si avouons-le ce n’est qu’un tissu de mensonge et que les étudiants déchanteront rapidement une fois sur place… Puis le samedi matin, les étudiants rencontrent les professeurs qui les intéressent par petits groupes et visitent les laboratoires, le repas de midi est offert et les futurs étudiants ont l’occasion de discuter avec des étudiants en thèse s’ils le veulent.

Et depuis septembre 2010, les étudiants ont le droit à 1500 dollars chaque trimestre sur la première année, soit un bonus de 6000 dollars. Mat et moi on a eu le droit à 1000 dollars le premier mois et c’est tout. Forcément, 6000 dollars en plus du salaire de base, cela peut en attirer quelques uns.

Mais la grande nouveauté cette année, c’est qu’on leur fait faire la fête et on les fait boire. Ben oui, ici on s’amuse comme des petits fous à OSU vous ne saviez pas? A défaut d’attirer les étudiants parce que le département de chimie offre un enseignement de très haute qualité, on les fait venir parce qu’on est cool. Et qu’on bosse dur mais qu’on s’éclate bien.

Alors les 2 samedi soirs ça a été soirées fiesta au 4ème étage (étage des labos d’orga) avec bières et vin à volonté, et quelques sodas. Des jeux comme le bière-pong ont été organisés, certains professeurs étaient plus que gais et faisaient des blagues sur tout le monde, et quelques graduates students étaient sacrément éméchés au point de vouloir tondre les cheveux des futures recrues, tout cela sous l’œil complice de la caméra d’un des professeurs (qui bizarrement refuse de nous donner les vidéos). Comme vous vous en doutez, Mat et moi n’y étions pas, pas envie d’être sur des vidéos ridicules.

Enfin vraiment c’est l’ambiance au 4ème étage! Tiens moi ça me donnerait presque envie de re-signer pour 5 ans!

Et vous?

2 Responses to “Recrutement à l’américaine”

  1. Mat a bien changé, avant ça ne le dérangeait pas de se retrouver sur des vidéos ridicules …

  2. well well well…. c’est une technique… ici c’est plutot entretien avec le PI et d’autres du departement, ainsi qu’avec quelques graduates students. Of course, il y a un diner organise mais bon c’est tout…
    Moi les fiestas ou tu peux voir ton patron et tes collegues bourres (note que c’est pas trop le genre de mon patron, mes collegues je sais pas), je prefere eviter aussi. Parce qu’on a beau m’expliquer qu’ici le lendemain tout est oublie, moi mon opinion sera modifie pour toujours (peut etre parce que je bois pas vraiment remarque…)